Dr Elisa Bluwol

01 42 27 01 00

  1. Accueil
  2. Glaucome
  3. Me traiter
  4. Chirurgies du glaucome
  5. Chirurgies mini-invasives (MIGS)
chirurgies mini invasives

Chirurgies mini-invasives (MIGS)

Indications et principes des chirurgies mini-invasives

Il s’agit de techniques chirurgicales plus récentes qui nécessitent moins de manipulation des tissus. La réduction de la pression oculaire est généralement inférieure à celle obtenue avec les chirurgies filtrantes conventionnelles du glaucome ou les valves de drainage. En revanche, le pourcentage de complications est moindre et la récupération visuelle est généralement plus rapide. 

Ces chirurgies du glaucome dites mini-invasives sont recommandées pour les glaucomes minimes à modérés, stabilisés par le traitement collyre et qui doivent bénéficier de manière concomitante d’une chirurgie de la cataracte. 

Le but de la chirurgie mini-invasive sera de réduire, si possible, le traitement médical après cette chirurgie combinée cataracte-MIGS.  

On privilégiera l’usage de shunts trabéculaires, notamment i-stents. Leur usage permettra de réduire en post opératoire le nombre de collyres anti glaucomateux administré, et de mieux préserver la surface oculaire.

Les différents types de chirurgies mini-invasives

Les I-STENTS

Les i-stents sont des sortes de « stents », c’est-à-dire de petits dispositifs implantés dans le trabéculum à l’aide d’un injecteur spécifiquement dédié. Ils sont utilisés en combinaison à une chirurgie de cataracte, au bloc opératoire. Leur but est de réduire en post opératoire le nombre de collyres anti glaucomateux prescrit, et de mieux préserver la surface oculaire en limitant les effets indésirables des collyres. 

Preserflo ou XEN

D’autres MIGS, avec filtration sous-conjonctivale, peuvent être utilisées. Elles consistent à insérer à travers le trabéculum un petit drain pour permettre d’abaisser la pression oculaire. Ces drains sont en France le Preserflo et le Xen. Ces dispositifs sont parfois utilisables dans des glaucomes sévères, voire réfractaires. 

  • Le Drain XEN est constitué de gélatine. Il se pose par voie intraoculaire à l’aide d’un injecteur dédié. Sa pose peut être associée ou non à une chirurgie de cataracte. Le drain ressort sous la conjonctive et crée une bulle de filtration au niveau de l’œil.
  • Le Preserflo est posé par voie externe, sous la conjonctive. Sa pose peut être associée ou non à une chirurgie de cataracte. Peu de complications sont décrites en post opératoires, avec une efficacité de 30 à 35% sur la réduction de la pression intraoculaire.

Autres MIGS

  • D’autres dispositifs ou autres types de chirurgie mini invasive sont en développement ou en demande de mise sur le marché en Europe, notamment L’Hydrus, l’Omni Device, le trabectome et le MIMS.
  • Le laboratoire Elios vision a développé un laser excimer réalisé combiné à une chirurgie de cataracte, qui permet de réaliser 10 micro perforations du trabéculum en fin de chirurgie de cataracte, pour augmenter le flux d’humeur aqueuse vers le trabéculum.
  • Des drains supra-choroïdiens (Miniject par ex) sont également à l’étude.

Évolution pronostic

Les chirurgies mini-invasives (MIGS) du glaucome sont réservées à des glaucomes débutants à modérés.

La réduction de la pression oculaire est généralement inférieure à celle obtenue avec les chirurgies filtrantes conventionnelles du glaucome ou les valves de drainage. Leurs indications sont différentes et les attentes du chirurgien en termes de baisse de pression intraoculaire sont, elles aussi, différentes.

En revanche, le pourcentage de complications est moindre et la récupération visuelle est généralement plus rapide avec les chirurgies mini invasives. 

 

Article du Dr Bluwol sur le sujet : Evaluation de l’implant Xen dans la chirurgie du glaucome primitif à angle ouvert

Découvrez les autres chirurgies : la chirurgie filtrante du glaucome et les dispositifs de drainage du glaucome ou valves

Dr BLUWOL

Ensemble, prenons soin de votre vision.